Des parcours surplombant le barrage du Mont-Cenis

Le barrage du Mont-Cenis, plus gros barrage poids de France

Le barrage du Mont-Cenis est l’élément vedette de l’aménagement hydraulique de la Haute-Maurienne. C’est un barrage dit « barrage-poids », c’est-à-dire qu’il oppose sa masse à la pression de l’eau. Côté français, le remplissage se fait par le captage des affluents de la rive gauche de l’Arc depuis Bonneval jusqu’à Avrieux. L’eau est ensuite amenée directement jusqu’à la centrale de Villarodin pour être turbinée, par une galerie de 17,8 km, puis par une conduite forcée de 3,7 km de long. Le barrage est relié à la retenue de Plan d’Aval par un ensemble de galeries et conduites forcées qui permettent, par un jeu complexe de turbinage et de pompage, de transférer l’eau d’une retenue à l’autre pour alimenter, en fonction des besoins, les centrales de Villarodin, Combe d’Avrieux, Aussois et les souffleries de l’ONERA.

Le transfert des réserves d’eau entre le Mont-Cenis et le Plan d’Aval garantit le stockage de toute la fonte des neiges des deux rives de l’Arc, et permet d’optimiser la production des trois usines hydrauliques.

La vallée de la Maurienne Berceau de l’Hydroélectricité

Les ressources hydrauliques de la vallée de la Maurienne ont permis de développer, à partir de
la fin du XIXème siècle, un réseau hydroélectrique de premier plan. Celui-ci a été à l’origine d’un essor industriel considérable. En 1946, les aménagements hydroélectriques sont nationalisés et leur exploitation confiée à EDF. Dans les années 60, le sous-équipement des installations de la vallée de l’Arc a motivé la construction de nouveaux aménagements modernes alimentés par un grand réservoir en tête de vallée.

La décision de réaliser la retenue du Mont-Cenis a donné l’impulsion initiale à ce réaménagement qui a débuté en 1961 et qui s’est achevé en 1978. Aujourd’hui, la capacité de production de l’ensemble de la vallée atteint 4 milliards de kWh par an, soit 4 fois la consommation électrique résidentielle de département de la Savoie.

des parcours surplombant le barrage du mont-cenis

Chaque année, EDF reverse l’équivalent de l’ensemble du montant des inscriptions de ses salariés à l’association Les Ateliers de Maurienne qui encourage la culture et la solidarité dans le développement local !

Pour plus d’informations : cliquez ici

Retrouvez toutes nos actualités sur Twitter : @EDF_PAYSSAVOIE